L’école doctorale recouvre les recherches pluridisciplinaires dans le domaine de l’agronomie, qui touchent aux activités ayant pour objet la transformation et la mise en valeur du milieu naturel afin d’obtenir les produits végétaux et animaux utiles à l’homme, et en particulier ceux qui sont destinés à son alimentation.

La recherche agronomique connaît depuis plusieurs années de profonds changements. Le souci premier de l’intensification de la production agricole cède désormais la place à celui de la gestion optimale des ressources naturelles, de la diversification des productions, de la sécurité et de la qualité des produits. De ce fait, le nécessaire redéploiement de l’effort de recherche constitue un véritable choix de société. Quelles agricultures, quelles alimentations et quels territoires faut-il privilégier demain ? L’école doctorale présentée ici s’inscrit dans cette évolution, en prônant au Nord comme au Sud une approche intégrée et pluridisciplinaire de ces trois pôles.

La complexité des systèmes concernés par la recherche agronomique exige une articulation sans cesse plus performante entre les sciences du vivant et les sciences de la matière. Elle nécessite aussi une meilleure intégration des sciences sociales. Le projet de création de cette école doctorale vise donc à développer chez les bioingénieurs une culture d’ouverture, notamment par des travaux interdisciplinaires et par un meilleur partage des connaissances entre tous les chercheurs, belges et étrangers.

Ainsi définie, l’école doctorale se positionne de manière complémentaire avec les écoles doctorales thématiques en environnement et en chimie, d’une part, ainsi qu’avec des écoles doctorales thématiques comme « Biodiversité, écologie et évolution », « Biologie cellulaire et moléculaire et Biochimie », « Statistique et sciences actuarielles » ou « Etudes du développement ». Pour des raisons de tailles ou de méthodologies propres, il ne paraît pas opportun de fusionner ces écoles doctorales, mais il est évident que les synergies possibles seront recherchées et valorisées, notamment en termes de formations à organiser de manière conjointe.

L’objectif principal de l’école doctorale thématique en Sciences agronomiques et ingénierie biologique est d’assurer un encadrement scientifique optimal des jeunes chercheurs dans les différents domaines de recherche de l’ingénierie biologique, considérée au sens le plus large. Dans ce but, l’école doctorale thématique veillera à :

  1. constituer un groupe élargi de ressources humaines aux compétences scientifiques multiples issues des institutions précitées, mais aussi d’autres institutions partenaires en Belgique et dans le monde ;
  2. assurer une formation et un encadrement de qualité aux doctorants par une coordination et une mise en valeur des diverses activités de formation qui sont organisées au sein des groupes de recherche dans les différentes institutions partenaires, belges ou étrangères ;
  3. assurer une collaboration avec d’autres écoles thématiques pour une mise en valeur des diverses activités de formation qui sont organisées au sein de ces écoles.

Les très nombreuses disciplines relevant des sciences agronomiques et de l’ingénierie biologique peuvent être regroupées au sein de quelques domaines principaux  :

  1. le milieu, base des productions agricoles ;
  2. les productions animales et végétales ;
  3. la sélection et l’amélioration des plantes et des animaux ;
  4. les biotechnologies animales et végétales ;
  5. la défense des végétaux ;
  6. l’utilisation des ressources naturelles dans une perspective de développement durable ;
  7. la transformation et la valorisation des produits animaux et végétaux ;
  8. les systèmes agraires et l’économie des productions ;
  9. la microbiologie ;
  10. la valorisation des produits d'origine biologique;
  11. les sciences des aliments, la nutrition humaine et la consommation alimentaire.

L’école doctorale thématique couvre ces différentes thématiques pour les pays développés et les pays en développement.

EDT > SCAIB

Actualités :